Marroner de toutes les couleurs

couleurs

Oh le bonheur de découvrir le pouvoir de la couleur! Vous souvenez-vous de la première fois où vous avez découvert qu’en mélangeant deux couleurs, on en créait une troisième?

Je m’en souviens comme si c’était hier : je me suis mise à mélanger frénétiquement, passionnément, des couleurs qui n’avaient jamais été présentées.

Évidemment, ce qui devait arriver est arrivé : alors que j’avais l’ambition de créer une couleur extraordinaire, jamais imaginée, composée de toutes les autres (en théorie, d’ailleurs, ne devrait-on pas arriver à du blanc?), une couleur éblouissante, moirée et chatoyante, je suis arrivée à une extraordinairement ordinaire nuance de … marron.

Un marron terne, pas du tout chatoyant, tristement… marron. Toutes mes flamboyantes couleurs, une fois mélangées, n’avaient plus aucun sens ni aucune vibrance. J’ai arrêté net mes expériences de coloriste.

Ces derniers mois, dans ma tête, c’était ça : plein de couleurs, plein d’effets, plein d’interrogations. Tellement que, toute mélangée, ma tête était devenue une usine à broyer du marron, des marrons, d’infinies nuances d’angoissants marrons. Dans ma famille, se faire du mouron, on appelle ça marroner. Ben voilà, j’ai marroné d’aplomb. Du coup, tellement à dire que… rien à écrire, sinon d’autres nuances de marron.

Une amie s’en est mêlée, et quelques semaines de chimie moderne plus tard, je peux de nouveau faire le tri de mes couleurs. Et, je l’espère, recommencer à écrire.

Poster un commentaire

Classé dans C'est la vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s