Moi d’abord

 

en_avoir_ou_pas.jpg

Je suis, ai toujours été, serai toujours pro-choix. Je serais prête à redescendre dans la rue si on s’avisait de retirer ce droit aux femmes. Trop de femmes encore qui sont mères par principe et sans joie, trop d’enfants élevés sans plaisir ni tendresse.

Mon ex préféré a eu 50 ans cet hiver. Ambivalent depuis et pour toujours, il a quand même fini par se brancher et dire «oui» à la femme de sa vie, géniale et superbe blonde de 33 ans. Ça dure depuis 7 ans.

Évidemment, la question enfants a fini par se poser. Mais elle courait vite (littéralement, elle est semi-professionnelle de la course à pied), et elle n’en voulait pas tout de suite. Lui, qui n’était pas sûr du tout de vouloir être père, sentait quand même son horloge biologique, version mâle, tiquer plus fort à l’approche de la cinquantaine. Ils ont fini par se décider: oui, on en veut un, et la marraine , votre humble servante, était déjà réservée.

Cet enfant a donc été donc conçu dans l’amour et l’allégresse.

S’cusez, c’est passque je suis plus sûr que j’en veux, de ce marmot. Il va me prendre ma femme, mon temps, je ne pourrai plus travailler autant… Je lui ai demandé de se faire avorter, de me donner cette preuve d’amour.

Elle l’a fait. Pour lui, pour eux.

Et maintenant, se demande si elle veut encore être avec lui, qui lui promet qu’à l’automne, il devrait être prêt, et qu’ils réessaieront à ce moment-là.

Quand on est enceinte, le débat n’est plus théorique : il est là, ce petit bout de vie, et le choix n’est plus forcément aussi évident. D’accord, un enfant devrait être désiré par les 2 et quand ce n’est plus le cas… bon.

Je ne suis que son ex, et j’ai le coeur égratigné. Si ce n’était déjà fait, je le quitterais sur-le-champ; comme amie, je me retiens, mais je reste.

Mais elle? Comment faire encore confiance à un homme avec qui on a embarqué dans ce projet fou, et qui débarque au milieu de l’océan?

Par-dessus tout, à cette belle blonde que j’adore et qui ne sait pas que je sais, je lui souhaite de se choisir, elle d’abord.

Lui se choisira d’abord, là-dessus, pas d’ambivalence.

12 Commentaires

Classé dans C'est la vie

12 réponses à “Moi d’abord

  1. il me semble qu’à 50 ans, si on est pas encore sûr…

    (oh! il me vient un jeu de mot de mauvais goût – sans faire exprès j’le jure)

  2. Ah oui? Quel jeu de mot? Je ne vois pas?🙂

  3. Fascinant comment on a avec les ex, et les gays, des amitiés qui durent (malgré tout), des relations homme-femme sans ambiguité…

    une relation qui ne sûrit pas, quoi!

  4. Se faire avorter, par amour pour celui qui ne veut plus être père? Se faire avorter comme PREUVE d’amour? Tordu. Quelle sera la preuve d’amour suivante? Si j’étais la jeune dame, une fois avortée, je prendrais mes jambes à mon cou.

  5. Denis Thibault

    L’emprise, c’est étouffant.

  6. Nana: Oui, c’est bien qu’il soit un ex sans ambiguité! Femme libre : Oh que oui, à sa place, je prendrais aussi mes jambes à mon cou. Et si je l’écris ici, c’est pour me retenir de le lui dire…
    Denis: Oui, l’emprise… toujours des preuves d’amour, c’est peut-être pas tant d’amour que ça?

  7. Me semble – choix personnel – que j’aurais pris mes jambes à mon cou avant de passer par un avortement… elle est triste cette histoire, mais triste!

  8. Anne

    Terrible cette histoire. Il a finalement avoué le fond de sa pensée ce monsieur, pas mal trop tard à mon avis, mais au moins maintenant elle sait. Si elle veut vraiment des enfants, elle peut maintenant choisir un autre père quant à moi car lui n’en est pas un. C’est possible de pardonner «ça» à son amoureux ?!…

  9. emma123

    Cette jeunesse de 33 ans doit déjà regarder ailleurs pour redonner la liberté à ton ex de 50 ans.

    J’ai déjà été en couple avec un homme qui approchait cet âge (on avait 12 ans de différence) et c’était pas évident… finalement j’étais tellement contente de voir que je ne serais pas là lorsqu’il aurait son 50 ans! Aujourd’hui, comme j’approche le 50 dans plusieurs années, je me dis que ça doit être pas si pire… mais pour plusieurs ça reste un mur à surmonter comme l’Everest… c’est pas pour tout l’monde.

  10. oui… assez triste cette histoire.
    mais sourions! dans le climat actuel de toute façon, on n’a plus que ça à faire: essayer de sourire pour ne pas pleurer

  11. Iles, Emma, Anne, Plume: Mmm.. triste en effet. Sera-t-il prêt un jour? Il ne reste plus que lui (et plus trop elle, j’espère) pour y croire encore.

  12. L’avortement de nos jours est assez simple. C’est la femme qui décide, parce que c’est son corps. Evidement, je ne penserais jamais qu’une personne doit abuser du corps de quelqu’un d’autre (qu’il soit homme ou femme). Donc, je pense que l’avortement devrait être la décision de la femme, dans la mesure que c’est un accident. Si c’est réfléchis, ça se complique. Je ne saurais quoi penser. Mais je dois dire que dans cette situation, je serais en @*?%$%?$#@?%@ contre cet imbécile qui change d’idée…. Surement que cette femme est intelligente et n’a pas fait d’enfants avec le premier venu. Mais losrque la décision a été prise, l’avortement n’était plus une option… MAUVAISE REPONSE!!!!!

    Le gars a 50 ans et n’est pas certain de ce qu’il veut… hummm… 50 ans !!!! PAS 25 ou 30, non , 5o ANS !!!! Désolé (puisque c’est votre ex, ou devrais-je vous félicité d’avoir allumé?), cet homme est un con…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s