Inquiétante uchronie*

Combien de pages ça m’a pris avant d’aller vérifier dans mes manuels d’histoire?

roth.jpgDeux cents, peut-être? Jusque là, je me disais que c’était moi qui me souvenais mal de cette période de l’histoire? Ou peut-être qu’on nous l’avait escamotée?

Je savais que Lindbergh avait eu des sympathies fascisantes, mais vraiment, était-il réellement devenu président des États-Unis pendant 4 ans? Quatre terribles années, pendant la Seconde Guerre mondiale, qui avaient fait déraper les États-Uniens vers un anti-sémitisme d’abord rampant, puis de plus en plus assumé… troublant.

Troublant, comme quand mon frère schizophrène me parle de réalités qui selon lui, me sont tout simplement inaccessibles. Je finis toujours par douter: et si c’est lui qui avait raison? Et s’il avait réellement accès à des choses que je ne peux pas percevoir?

Bien sûr que non. Évidemment, ma mémoire et ma culture historique ne m’ont pas vraiment fait défaut: Lindbergh n’a jamais été président des États-Unis, c’est bien Roosevelt qui était à la barre de ces années terribles- et heureusement.

Philip Roth a simplement détourné un pan de l’Histoire, une bulle de 3, 4 ans pendant laquelle tout aurait pu tourner autrement. Par les yeux d’un enfant (Philip Roth lui-même), on vit des temps troublés, et on comprend mieux pourquoi, par exemple, tant de gens se sont laissés mener, puis massacrer. Pourquoi si peu se sont révoltés: parce que maintenant, on sait, mais sur le moment… comment être sûr?

C’est facile, au quotidien, d’oublier que tous les jours, un peu de notre histoire s’inscrit dans l’Histoire, parce que sur la route des grandes décisions, il y a aussi toutes les petites, comme le boulot, l’école des petits, les conflits familiaux, le souper à préparer…

J’ai toujours aimé cette entrée du journal de Franz Kafka, datée du 2 août 1914: «L’Allemagne a déclaré la guerre à la Russie. Après-midi, piscine.»

Elle est aujourd’hui affichée dans ma cuisine, et le 11 septembre 2001, j’ai l’ai vraiment saisie.

Le roman : Le complot contre l’Amérique, Philip Roth, Gallimard

……………………………………………………………………………………………………………………

*L’uchronie est un thème littéraire appartenant au genre de la science-fiction qui repose sur le principe du détournement historique. On utilise parfois l’expression d’histoire alternative.

Il s’agit pour l’auteur de prendre comme point de départ une situation historique existante et d’en modifier l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. À partir d’un événement modifié, l’auteur crée un effet papillon qui aurait pu d’après lui changer grandement l’histoire. (Source: Wikipédia)

5 Commentaires

Classé dans Lectures

5 réponses à “Inquiétante uchronie*

  1. La Part de l’Autre m’avait bien amusée. Le complot devrait me faire sourire autant.🙂

  2. Ah, je n’ai pas lu. Eric-Emmanuel Schmidt, c’est bien ça, où il exploite le thème d’un autre destin de Hitler?

  3. JM

    Oui, c’est bien ça. E.E. Schmidt. C’était très… bizarre de lire «l’autre» probable d’Hitler. Je l’ai également fait lire à mon Adulescent, qui a aussi trouvé ça bizarre de relire l’histoire à travers une perspective probabiliste.
    Un genre de «…et si ç’avait été…»

  4. les moments où notre histoire rencontre ce que Perec appelait l’Histoire avec sa grande Hache…

  5. L’uchronie est un couran extrêmement controversé de l’histoire. Sa seule valeur réelle est de soulever un questionnement et de remettre en question les acquis actuel. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’histoire est une discipline en perpétuelle mutation où les absolus sont impossibles et où la prétention à l’objectivité est l’apanage des égos démesurés. L’être humain est fondamentalement subjectif. Cependant, très heureuse de trouver ce genre de discussion ailleurs que dans mes classes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s